Les « querelles des ego » ne servent plus à rien, le président Sassou a déjà tout dit :« les institutions seront améliorées, il y aura un référendum si aucun consensus ne se dégage »…

Un référendum, si les politiques ne mettent pas de côté les "querelles des ego"

Un référendum, si les politiques ne mettent pas de côté les « querelles des ego »

Ils ont eu leurs meetings, ils s’en sont donné à cœur joie. Des coups de sang dans chaque phrasé. C’est leur droit. Mais ce que justement ces « messieurs » ne comprennent pas, c’est que « les querelles des egos » ne servent plus à rien. Le président de la République avait déjà passé le message, et même donner son avis. Le  chef de l’État avait prévenu que, si les hommes politiques ne s’entendent pas, et s’ils ne mettent pas de côté les « querelles des egos », l’apaisement sera le référendum. Le  « topo » a été fait à tout le monde, par celui qui reste au-dessus des clivages. L’opposition continue de s’agiter, afin de dire que le recours au peuple ne serait pas le bienvenu.

Il est de coutume, même dans de vieilles démocraties de toujours procéder par des référendums chaque fois que des réformes font l’objet de blocage, divisent la classe politique.  Tout le monde  devrait s’y faire.

Maureen Kaufman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s