Nos petites personnes ne doivent en aucune façon compter plus que ce pays que nous aimons le plus, Messieurs les leaders politiques, à votre tour ! Montrez votre maturité !

Au-delà des passions, nous avons tous en commun l’amour du Congo. Nous ne sommes pas des ennemis. Sadio Morel Kanté et Toukasse Valence l’ont montré.  Le débat sur le maintien ou non de la constitution du 20 janvier 2002 est d’idées. Les Congolais attendent des hommes politiques un dépassement des clivages, pour faire place nette au destin de notre nation.

Michèle Sylvère Délévoye

Les idées seules nous opposent...

Les idées seules nous opposent…, Toukasse Valence et Sadio Morel Kanté

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s