Vérone Mankou, cette étoile qui n’éblouit pas seulement le Congo, mais aussi toute l’Afrique et même déjà le reste du monde…

Malgré sa réussite, il ne se prend pas la tête, il reste zen...

Malgré sa réussite, Vérone Mankou ne se prend pas la tête, il reste zen…

Il nous a donné « élikia », le tout premier smartphone africain, puis la « way-c », la toute première tablette africaine ; de même qu’une usine pour des téléphones essentiellement made in Congo. Maintenant, il nous représente à l’étranger : la Côte d’Ivoire, la RDC et demain probablement toute l’Afrique et le reste du monde. Portrait d’un compatriote qui mérite une distinction de marque, une reconnaissance de la nation.

  Après des débuts difficiles, Vérone Mankou croule sous les honneurs. On dirait que les fées du bonheur se sont toutes posées sur son visage. Pourtant, il sait garder les pieds sur terre, la tête sur les épaules, l’esprit de conquête et en même temps le rêve  de tout capitaine d’industrie : la conquête de nouveaux horizons. Rien, même pas son obstination à croire à son projet, ne le prédestinait  à autant de succès. « Elikia », premier smartphone africain, a eu un tel succès, qu’il ne pouvait que se décider à aller plus loin. Aussi, il nous a  donné autre chose, la première tablette tactile africaine, la « Way-c » qui donne déjà de l’insomnie à l’Ipad de Apple.

Mais ce qui touche le plus Vérone Mankou, semble être, la confiance des autorités du pays, des Congolais. Et c’est quelque chose de très fort. Mais ce qui est assez surprenante dans son histoire, c’est sa modestie. C’est vraiment quelque chose d’extraordinaire dont nous sommes tous ravis. Parce que le succès est souvent  très lourd à porter. Et cela fait que l’on se rende évidemment compte, de l’échelle de son ascension. C’est une belle expérience. C’est  surtout avec « bantu hub » un espace de coworking qui rassemble toutes les startupeurs, donnant à chacune la chance de mieux présenter son projet, de se faire accompagner pour braver la « grande aventure », que l’on a véritablement compris l’état d’esprit de ce génie :  faire du Congo une sorte de Sillicone Valley.

Toukasse Valence

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s