Le président Sassou, n’est ni Nkurunziza, ni Compaoré ; le Congo a fait du choix par consensus une noblesse…

Sassou n'est ni Nkurunziza, ni compaoré; les Congolais n'ont pas le même d'avenir que les Burkinabés et les Burundais...

Sassou n’est ni Nkurunziza, ni compaoré; les Congolais n’ont pas le même rêve d’avenir que les Burkinabés et les Burundais…

De la situation   au Burundi, les Congolais ne se sont pas groggy. Pierre Nkurunziza, comme avant lui Blaise Compaoré ne sont pas Sassou. Les deux présidents déchus ont tenté de tripatouiller la  Constitution de leur pays en mettant le peuple de côté. Alors qu’au Congo-Brazzaville, Denis Sassou N’guesso est au-dessus de la mêlée, surtout ne tient pas à ce qu’une décision soit prise sur l’avenir de son pays, de façon unilatérale. Le peuple, au pays de Sassou, ne sera pas au ban des enjeux de l’avenir.

Alors que Compaoré, puis maintenant Nkurunziza viennent d’être emporté par des vents de contestation, le président congolais nous donne une belle  leçon de  politique participative. La voix de la sagesse, Sassou l’est incontestablement. Pendant que le débat constitutionnel se poursuit, une concertation se prépare. Parce qu’il n’a jamais été dans l’intention de notre président d’une quelconque propension à s’éterniser au pouvoir.

Mais il y a plutôt un fait, le président congolais ne se doutait pas, qu’à deux ans de la fin de son mandat une forte opinion nationale allait souhaiter qu’il reste au service  de la Nation. Et la mobilisation populaire et politique pour cette cause noble ne cesse de s’amplifier. Pourtant en dépit de cet engouement, dont font preuve de nombreux Congolais derrière leur président, c’est  de l’avenir du Congo-Brazzaville  et de son développement  que s’explique l’élan vers une « Nouvelle République ».

Le débat  sur l’amélioration  des institutions  nous démontre  la maturité des Congolais à se prendre en main. Et même la force d’un  consensus national sur l’avenir. Comme quoi, à Brazzaville, l’on  est soucieux et conscient de ce que le développement passe  par la paix et la sécurité. Les Congolais, contrairement aux autres, ont une grande lucidité qui frappe par leur capacité  à cerner avec beaucoup de réalisme les contours du risque que peut courir ce pays, si l’amélioration des institutions n’est pas préparée et sagement amorcée.

Une  décision consensuelle de l’ensemble de la classe politique  et de la société civile s’avère nécessaire pour laisser  s’installer au Congo une gouvernance  qui tienne compte de la séparation des pouvoirs.

Pour assurer  des lendemains pacifiques, un cadre de dialogue  a été  instauré  entre le pouvoir et l’opposition. Les négociations porteraient sur plusieurs réformes institutionnelles (révision constitutionnelle et réforme électorale…).

Ainsi, dans le contexte d’une Afrique, aujourd’hui très agitée et marquée par la tentation du chaos, on peut dire sans être  contredit, que  Denis Sassou  N ‘guesso, contrairement à des présidents comme Blaise Compaoré et Pierre Nkurunziza, a le mérite de maintenir le Congo dans la paix, et de lui éviter le pire.

Il convient donc  aujourd’hui que ceux des partis politiques et certaines  organisations de la société civile qui hésitent encore, rejoignent la « locomotive »  de la concertation, s’activent. Le Congo doit rester debout. Sassou a fait du choix par consensus sa marque de noblesse.

Jamais homme politique n’aura été autant alerte, et intransigeant avec lui-même. Et avec ceux qui le soutiennent. Il tient bon la barre du « navire Congo » avec un seul cap,  celui d’un Congo  bien éloigné des pays en ébullition. À travers, l’amélioration des institutions, il caresse le rêve d’un pays où chacun sera à place. D’un pays où le « vivre ensemble » sera  embelli.

Ceux qui font des comparaisons erronées ne sont ni plus ni moins que des inventeurs. Ils ne pensent qu’à leurs petites personnes.  Ce qui s’est passé au Burkina, et au Burundi  doit nous permettre de comprendre  qu’au Congo, nous avons comme  président un tribun. À qui nous devons rendre un hommage exceptionnel.

 Toukasse Valence   

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s