Consultations: Ce que  Nick Fila de Saint Eudes, Hellot Matson Mampouya,  Auguste Célestin Gongarad NKOUA et et Luc Adamo Mateta ont  expliqué  après leurs entretiens avec le président Sassou…

Nick Fila de Saint Eudes   face à la presse

Nick Fila de Saint Eudes face à la presse

Nick Fila de Saint Eudes (PLL), Hellot Matson Mampouya(DRD), Frédéric Bitsangou (CNR),  Bonaventure Bounzika(CDR), Auguste Céléstin Gongarad Nkoua( UPDP) ont montré que la stabilité de la nation, ils y tiennent…plus que leur personne…sans fard, ils se sont exprimés au sortir de  leurs entretiens respectifs avec le président de la république, Dénis Sassou N’guesso. Morceaux choisis.

« la politique de la chaise vide est une mauvaise politique. Il faut penser au pays. Penser au pays c’est dialoguer. Pour dialoguer, il faut être présent. Oui je suis pour le dialogue, oui je suis pour le changement de la constitution. » Gongarad Nkoua (union patriotique pour la démocratie et le progrès).

«  nous avons parlé avec le chef de l’Etat de la gouvernance électorale, de la CONEL, de la question constitutionnelle » a déclaré Nicephore Fylla (PRL) au sortir de sa rencontre avec le président.

Pour sa part, Hellot Matson Mapouya, président de la Dynamique Républicaine pour le Développement déclare a la presse: 
« Nous avons la responsabilité de bien conduire la vie de la nation. L’histoire de ce pays est faite de soubresauts. Nous devons toujours rechercher le consensus.
Concernant le débat sur la constitution, la DRD privilégie le dialogue. Il faut dialoguer pour trouver un consensus
 » a t-il dit.
et de poursuivre :
« Il est hors de question de rester dans les invectives. Il n’est pas question de se battre pour son patrimoine personnel. Il faut apprendre a être disponible pour le dialogue »

De son côté,  le président des partis et groupements du centre solidaire, Luc Adamo Mateta a estimé : « L’actuelle constitution est une comme une épine au pied, elle est étrangère a notre peuple et a notre culture. Elle est suicidaire pour notre pays. Elle ne garantie pas l’avenir du Congo. Il faut une constitution qui tienne compte de nos valeurs traditionnelles . Il faut la changer »

Décryptage de Toukasse Valence & Michèle Sylvère Délévoye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s