Nigéria : Les défis qui attendent le président Muhammadu Buhari…

Parole d'un officier général, Boko Haram sera traquée et réduite...

Parole d’un officier général, Boko Haram sera traquée et réduite…

  Muhammadu Buhari, nouveau président du Nigeria, a prêté serment vendredi 29 mai 2015 à Abuja, en présence d’environ une cinquantaine d’invités de marque dont les présidents Denis Sassou N’Guesso du Congo, Jacob Zuma d’Afrique du Sud, Nkossazama Zuma de l’UA, Obiang Nguema de la Guinée…mais aussi les ministres français et américains des affaires étrangères, Laurent Fabius et John Kerry. S’il a promis de refiler la patate chaude à Boko Haram, il devrait également relever le niveau social des Nigérians…

 « Moi, Muhammadu Buhari, je fais le serment de faire de mon mieux pour préserver et défendre la Constitution de la République fédérale du Nigeria », s’est-il engagé.

Dans son mot de circonstance, le président Buhari, 72 ans, a  égrené les priorités de son mandat pour redresser le Nigeria.
Muhammadu Buhari a qualifié de « honte nationale » le niveau de production d’électricité du premier producteur pétrolier d’Afrique, dont les habitants subissent des coupures de courant récurrentes pouvant durer plusieurs jours.
« Nous ne permettrons pas que cela continue », a-t-il assuré.

Ce général à la retraite qui, suite à un coup d’état, a déjà dirigé le Nigeria entre 1983 et 1985, voudrait aussi mettre l’accent sur la lutte contre Boko Haram.
« Boko Haram est un groupe de gens fous et sans Dieu, qui sont aussi éloignés de l’islam qu’on peut l’imaginer », a lancé Muhammadu Buhari, un musulman du nord du pays.
Le nouveau président a notamment indiqué qu’il mettrait en place un nouveau centre de commandement militaire à Maiduguri, la grande ville du nord-est, jugeant que « la victoire ne peut pas être atteinte depuis un centre de commandement à Abuja », dans le centre du pays.
Le général Buhari a également  promis d’agir de son mieux pour rendre la liberté aux  milliers d’otages  de la secte Boko Haram, parmi lesquelles les 219 lycéennes kidnappées en avril 2014 à Chibok (nord-est).
Selon ses mots, le Nigeria est sur la bonne voie, « Nous avons une chance, saisissons-la », a-t-il conclu.
Première économie africaine depuis avril 2014, le Nigeria est considéré comme un « géant africain » qui contribue à plus de la moitié du Produit Intérieur Brut (PIB) de la région. Depuis le début des années 2000, le Nigéria a enregistré une croissance continue d’environ 7,5 % par an, pourtant près de 70% de la population de la population vit avec moins de 1 dollar par jour. La baisse  du prix du baril de pétrole et la dévaluation du Naira en 2014 ont plongé le pays dans une situation macroéconomique difficile.
L’économie nigériane est aussi stimulée dans une large mesure par la production de l’énergie électrique, les télécommunications, les travaux publics et les transports.
Il est à noter que ce géant  caracole en outre désormais comme  le poumon de l’industrie cinématographique sur le continent.  Grâce notamment à « Nollywood ».

Michèle Sylvère délévoye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s