Ces compatriotes qui se mentent à eux-mêmes seront bien obligés de s’avouer qu’ils agissent par pur égoïsme…

Des colombes pour la paix...

Des colombes pour la paix…

Prétendre aimer le Congo, c’est bien. Mais en donner la preuve, c’est beaucoup mieux. l’amour de la patrie  se traduit indubitablement par la quête et la par préservation de la paix,  et surtout par l’esprit du dialogue. Le peuple congolais qui n’est pas naïf ne se laissera plus jamais abuser par ceux d’entre nous qui semblent incapables de donner meilleure image d’eux-mêmes, aux autres, au Congo et à  notre maturité.
La parade qu’ils inventent à dessein, en espérant avoir le dernier mot ne marche pas. Ces « vilains manipulateurs » ont certainement oublié que le peuple les observe et est tout à fait capable de détecter tout dessein malveillant.Tant et si bien que l’impression de malaise que ceux qui ont tout bonnement préféré leurs visées personnelles à l’intérêt national voudraient faire passer ne prend pas. Il y a, à mesure que se multiplie leur volonté de mettre en péril la stabilité du Congo si chèrement acquise, l’intention de détourner l’attention du peuple. Mais une chose est sûre les Congolais comprennent parfaitement ce qu’ils voient.
Tout le monde sait que le dialogue politique garantit la paix et la stabilité d’un pays. Une société paisible est celle qui privilégie la concertation. Le contraire, relève purement de la barbarie, de la loi du plus fort. Et même de l’envers de la civilisation ou de la démocratie. Du 20 mai au 04 juin, nous avons assisté  à un véritable ballet des forces vives de la Nation au Palais du peuple, dans le cadre des consultations introduites par le président de la République. Qui tenait à entendre compatriotes sur les enjeux de l’avenir. Une manière pour lui, de donner l’occasion à chacun d’affirmer ses désirs et de défendre ses opinions sur la question la plus culminante de l’heure : la constitution.
Si de nombreuses personnalités, dont  trois (3) rois, celui du Loango, et ceux des tékés, l’ancien chef de l’état, Jacques Joachim Yhombi Opangault, les anciens Premiers ministres Ange Édouard Poungui, les anciens ministres Martin Mberi et Clément Mouamba, des syndicalistes, des leaders des partis tant de la mouvance présidentielle que de l’opposition et quelques individualités, ont eu à répondre à l’appel de la Nation; d’autres  cependant, auront déployé tout leur trésor de ruse, de tromperie et de manipulations pour  espérer « saper » ces retrouvailles.
En effet, des exemples ne manquent pas, qui témoignent de ces artifices d’une autre époque. Le sénateur de l’UPADS Ange Édouard Poungui, le député et ancien candidat à la présidence, Joseph Kignoumbi Boungou et l’ancien ministre Clément Mouamba, tous cadres de l’UPADS ont écopé des sanctions pour simplement avoir fait montre de leur respect pour les institutions de la république. Disons-le tout net, l’exécutif de  l’UPADS, par les sanctions qu’il a attribuées à ces trois personnalités, l’ignore , a en réalité  à la jeunesse congolaise qui a les yeux rivés sur l’avenir, cette jeunesse-là qui observe, cette jeunesse qui analyse;  qu’il n’a pas le sens de la Nation. Et surtout la passion patriotique.

Ce d’autant plus que le recours à l’argument moral derrière lequel ils se planquent n’est qu’un leurre. Comment donc, continuer de croire quelques plaintifs qui fuient des consultations organisées par le sommet de l’État, en espérant se donner bonne conscience ?
L’égoïsme, le mensonge, l’hypocrisie, le carriérisme  ainsi les querelles de personnes, ont été jadis les sources de nos problèmes. Nous ne replongerons jamais.
Ils se croient plus fort que le peuple, mais ils vont tomber des nues. Ils se mentent à eux-mêmes. Ils finiront par s’avouer qu’ils agissent par égoïsme. Le  peuple congolais ne se laissera plus abuser.
Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s