La Proximité de 2016, ne rend-elle pas plus complexe, l’organisation d’un dialogue inclusif et d’un référendum? Ne faut-il pas simplement organiser l’un, plutôt que les deux ?

Il serait certainement plus enviable de

Il serait certainement plus enviable de « lifter » la gouvernance électorale et de passer au référendum… La volonté du peuple, personne ne saurait la représenter…

Le président de la République, dans son adresse de vœux du nouvel 2015, affirmait que les élections se dérouleront sans faute, en 2016. Entre-temps, le débat constitutionnel nous aura mis sur la table, la nécessité d’un dialogue inclusif, non sans celle d’un referendum.

Il y a, exactement, une semaine, le chef de l’État recevait tour à tour les forces vives de la nation dans le cadre de consultations sur l’État de la Nation. Deux semaines d’incessants va-et-vient dans la salle des ambassadeurs. Si le président de la République a été adoubé par ceux qui lui ont fait croire, sinon réitéré le fait que la balance penche sur la « Nouvelle République », et l’ensemble de la majorité présidentielle et les chefs coutumiers, il n’en demeure pas moins que certaines personnalités de la république n’y sont pas allés du dos de la cuillère pour soulever l’impératif d’un dialogue et d’un consensus. C’est d’ailleurs pour fédérer l’ensemble des forces vives de la nation sur les enjeux de l’avenir. Mais peut-on dans ces conditions, penser qu’une portion puisse ainsi s’arroger la souveraineté, dans  une décision  de grande envergure comme celle de l’avenir d’une Nation ?
Le président de la République, « seule représentation de la volonté générale », a a écouté d’une oreille attentive et d’une autre fine, les différentes personnalités qui ont répondu à son appel. Depuis que le rideau est tombé sur ces consultations, les Congolais attendent qu’il s’exprime enfin.  Qu’il publie  sans tarder,  dans le détail, un calendrier, ou même le programme des actions à venir. Nul doute que ce-dernier saisira l’occasion de son discours sur l’Etat de la Nation devant le parlement pour faire une annonce.
Fixer un calendrier…
Brazzaville se prépare à accueillir les jeux africains, puis il y aura la traditionnelle fête du 15 août. Un programme bien chargé. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les Congolais attendent avec impatience, surtout l’occasion du discours du président de la République sur l’État de la Nation pour en apprendre de bien croustillantes. Tout le monde attend l’échéance du référendum qui tirera un trait sur toute la confusion qui empoisonne la vie politique.
Tout le monde l’a compris, il y a des opinions contraires qui s’opposent dans ce débat, des différences, de l’incertitude, de même qu’un manque de projection dans le futur. La gouvernance électorale est souvent au cœur du débat. Comme nous l’affirmons régulièrement à propos de la constitution de 2002, qui peut être améliorée, ce qui s’est fait peut être défait. Quid, de la gouvernance électorale. Notre point d’achoppement, à tous !
En effet, nous pouvons évidemment très bien, aussi revoir notre gestion du processus électorale, qui nous éviterait, à coup sûr, une messe du genre « dialogue inclusif ».
Le temps qui nous reste jusqu’en 2016 est court. Alors que tout le monde, mieux tous ceux qui ont des ambitions,  on le remarque, sont presque déjà  en campagne en vue du référendum. Qui pour le changement de la constitution du 20 janvier 2002 ; qui pour le statut-quo  Dans  tous ses meetings, l’opposition appelle au maintien  de l’actuelle constitution; tandis que les partisans du chef de l’Etat, clament la « Nouvelle République ». 
De toute façon, le dialogue posera de fait, la question de la gouvernance électorale, qui est très importante à mettre en œuvre. C’est pourquoi, au lieu de s’attarder à la fois sur le dialogue et sur le référendum, il parait important de se hâter et d’agir. De décider et de situer l’opinion. Auquel cas, il nous sera particulièrement difficile de mettre en œuvre ce qui est nécessaire : l’organisation d’un dialogue et d’un référendum.

Michèle Silvère Delevoye

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s