ILS DOIVENT DEJA REGRETTER D’AVOIR BOYCOTTER LES CONSULTATIONS PRESIDENTIELLES…

mathias slider

Les Congolais  dans l’ensemble ont suivi de bout en bout, les consultations qui se déroulées du 20 mai au 04 juin 2015. Ils ont surtout pu observer et admirer tous ces braves compatriotes qui, dans l’intérêt de la Nation,  auront réussi à dépasser les clivages politiques. Même au prix de sanctions disciplinaires. Enfin, les Congolais sont également parvenus  à se faire  une idée précise sur ceux qui, contrairement à tout ce qu’ils prétendent, n’ont aucun sens de la Patrie.

Que serait, en effet le Congo s’il ne se résumait au bout du compte qu’à des querelles d’égoïstes. En réalité, au-delà de vaines querelles de quelques gérontes, il y a un héritage à transmettre, une nouvelle génération à accompagner. Un nouveau Congo doit naître, les « vieux » briscards doivent se préparer à  accompagner et à transmettre le témoin.

Des consultations extraordinaires ont été menées par le chef de l’Etat, lesquelles ont suscité une certaine forme de ferveur populaire que les partis qui ont « zappé » la rencontre avec Sassou, ont complètement perdu.

Le sentiment national de la jeunesse congolaise est de défier les prévisions du désastre. Il s’agit d’éviter par tous les moyens au Congo de replonger dans l’abîme. Argument que même l’archevêque de Brazzaville Mgr Milandou aura  appuyé, la quête de la paix. Qui est tout simplement irréfutable. Autant dire qu’il aura beaucoup approuvé les échanges entre  le président de la république et les forces vives de la Nation. Dans ce débat constitutionnel, il n’y a en réalité que le Congo à faire gagner, et non des personnes.

Des consultations introduites par Denis Sassou N’guesso, les absents  sont ceux qui dérangent, et menacent la paix au Congo,  ceux justement qui manquent de modestie, trop portés par leurs petites personnes.

Mais, il n’empêche, la machine des grandes ambitions pour le Congo est lancée, et personne et même presque rien, ne saura l’arrêter. La flamme de la paix ravive au pays, réconfortée par la messe récemment organisée à la cathédrale de Brazzaville en présence du couple présidentiel. A tel point que certains doivent déjà regretter d’avoir boycotter les consultations présidentielles.  Avec une telle boulette, ils auront évidement bien du mal, à émerger. Les Congolais ne leur pardonneront pas, d’avoir  « zappé »  la République.

Ni leur mépris, ni toutes leurs manifestations hostiles savamment orchestrés et fortement médiatisés, ni leurs sanctions, n’ont eu raison sur le courage et la détermination des politiciens de convictions et des hommes du peuple qui ont été de ces consultations.

Au final, de  l’image dont les « absents » s’appliquaient à être, s’est révélée n’être que celle de quelques « aigris » animés par des querelles de personnes et la quête éperdue du pouvoir.

La rencontre de Sassou avec tous les congolais,  sans exclusive, représentants toutes les couches sociales et politiques, quoi qu’ils pensent,  quelle que soit leurs croyances, a cassé l’image  du président qui ne réserve ses oreilles qu’à sa « garde rapprochée » qu’ils ont longtemps collé à Sassou.

Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s