Sassou ne fera pas de 3e mandat, il ne « violera » pas non plus la constitution, mais nous passerons d’une république vers une autre…

Alors que certains voudraient tant résumer  la situation politique actuelle du Congo-Brazzaville à une quête du pouvoir à vie,  leur souhait est sur le point de mourir de son propre poison. Et pour cause, le président Sassou N’guesso n’est pas de ceux qui « violent » la constitution de leur pays. Manquent à leur serment !

À de rares exceptions près, la quasi-totalité de la classe politique congolaise, en général et de l’opposition en particulier, tape dans le « caca », en ce qui concerne la volonté  réelle de l’homme qui dirige actuellement le Congo. Bien des années, en arrière le même nous a donné une belle leçon de hauteur de vue, à travers la conférence nationale souveraine.

Aujourd’hui, par le simple fait que ce président « décomplexé » n’ait point agi, comme  certains de ses homologues, qui ont « taillé » la constitution de leur pays à seule afin de s’assurer une longévité, Denis Sassou Nguesso  fausse les calculs de ceux qui a rêvent coûte que coûte à diriger ce pays, et  qui se savent déjà battus d’avance, avec ce-dernier comme candidat.  Ce Sassou qui a  voulu   que nous nous arrêtions en 2016, pour  décider tous ensemble de notre avenir commun.

D’expérience et par évidence, Denis Sassou N ‘guesso, ex professo, savait que son peuple, imbu par cette culture bantoue qui voudrait que l’on gratifie  toujours celui qui rapporte un objet perdu, ne manquera pas de lui faire un clin d’œil.

En effet, si l’on se permet un flash-back, l’on se rend évidemment compte, que le Congo était en quelque sorte perdu dès juin 1997, mais Sassou, puisqu’il s’agit de lui l’a « trouvé », nous l’a ramené

De  ce qui précède, ceux qui s’égosillent, finiront par avoir la gorge serrée, nasillarde et figée. Lorsque nous affirmons que Sassou ne fera pas de 3e mandat, pas plus qu’il ne « violera la constitution », ce n’est pas de la langue de bois. En vérité, il s’agit chez cet homme d’Etat, de quelque chose de très profond. Il saute bien loin, et se démarque quasiment du discours politique habituel. Et même des scènes courantes sur le continent. Sassou ne demande rien, pas même un mandat de plus. Ce qui semble inouï, c’est que personne, à commencer par le président Sassou en personne, ne s’attendait à tel engouement vers une nouvelle république

Tant et si bien, que l’on comprend aisément que certains, qui restent « colonisés » dans leurs esprits, s’agitent, délirent et  se prennent le pied  dans le tapis. Parce que toutes leurs projections volent en éclats. Les mêmes qui comme des gamins, aiment  se mettre en scène pour des « selfies »  avec des personnalités d’ailleurs, en espérant nous en mettre plein la vue. Ils n’ont toujours pas compris que l’enfermement dans  cet état d’esprit d’africain complexé, c’est justement cela, en premier qui freine notre émancipation et notre développement.

Actuellement, tout indique que nous passerons d’une république vers une autre. Et le président  Denis Sassou N’guesso qui prône la souveraineté, et un Congo rassemblé dans toutes ses composantes, pour parler d’une même voix sur les questions d’envergure nationale. Si Sassou reste au pouvoir, ce sera par le choix du peuple.

Enfin, nous devons comprendre qu’aucun homme politique ne fait comme  Sassou, de rappeler, la vérité nécessaire à la vie de notre nation : celle qui consiste à dire que nous  sommes tous, des héritiers. Et cet héritage, nous nous devons de bien le  conserver, et de bien le transmettre de génération en génération. Le Congo est notre bien commun. Cet homme-là, est d’une autre dimension, celle justement en mesure  de donner le meilleur au Congo.

Toukasse Valence

Si le peuple opte pour la Nouvelle République, personne n'y trouvera à redire...

Si le peuple opte pour la Nouvelle République, personne n’y trouvera à redire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s