Denis Sassou N’guesso- François Hollande, le temps de l’entente…

 Congo-France : Sassou et Hollande conduisent le champignon au plancher...

Congo-France : Sassou et Hollande conduisent le champignon au plancher…

 Après une certaine période de froid, voilà que la météo de relations entre La France et son ancienne colonie, le Congo Brazzaville, est à nouveau au beau fixe. Ce mardi 07 juillet 2015, le chef de l’État congolais, Denis Sassou N’Guesso et son homologue français, François Hollande s’est entretenu en tête à tête à l’Élysée. Pendant près d’une heure et demie. Les deux hommes  d’États ont fait le tour des questions de coopération entre leurs deux pays. Tant et si bien qu’à sa sortie d’audience, le président Denis Sassou N’Guesso a assuré  à la presse que la coopération entre la France et le Congo se porte à merveille et se développera davantage.

Paris  s’est rendu finalement rendu compte qu’il  n’y a pas de volonté de Hold-up au Congo. Mais plutôt l’envie de laisser les Congolais seuls « maîtres de leur destin ».  En effet, après une longue période de débats après sur le devenir des institutions congolaises, le président Denis. Sassou N’guesso a  eu la dextérité d’introduire des consultations nationales. Lesquelles l’ont convaincue de la nécessité d’un grand dialogue national sans exclusive. Pour débattre des  deux points épineux, sources de controverses : en l’occurrence la gouvernance électorale   est l’amélioration des institutions.

Le président François Hollande très attaché  aux exigences démocratiques, a compris qu’au Congo-Brazzaville, contrairement à ce qui a pu se passer ailleurs sur le continent, son homologue, Denis Sassou N’guesso n’a pas essayé de tirer la couverture de son côté. Mais qu’il essaie tant bien que mal, d’éviter à notre pays, qui a déjà longtemps souffert, de ne plus jamais sombrer dans le chaos.  Le peuple congolais, il ne fait aucun doute, détient la parole et a toutes les cartes en main pour gérer son destin

Entre la France et le Congo, il y a eu une forte chaleur qu’il fallait à tout prix rafraîchir. Le  président François Hollande retient que son homologue Denis Sassou N’guesso sait rester raisonnable. Un homme d’État qui respecte ses citoyens.

Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s