Denis Sassou N’Guesso : « la coopération entre la France et le Congo se porte à merveille et se développera davantage »…

Certains vont rester comme deux ronds de flan...

Certains vont rester comme deux ronds de flan…

Les questions de coopération bilatérale et de la sécurité en Afrique ont été au cœur des entretiens entre les deux hommes d’Etat

Au cours de cette audience les deux chefs d’Etat se sont féliciter des progrès importants réalisés dans la sécurisation de la République Centrafricaine et la réconciliation nationale dans ce pays. Les deux présidents se sont accordés d’assurer la pleine mobilisation de la communauté internationale pour apporter un soutien renforcé au processus électoral et permettre la tenue du scrutin présidentiel aux dates prévues La délégation congolaise était composée des ministres en charge des finances, de la justice, des affaires étrangères, de l’environnement, de la sécurité et des grands travaux. Les entretiens entre les deux délégations ont porté essentiellement sur les grands dossiers d’actualité, les questions de paix et de sécurité en Afrique, la coopération bilatérale et la préparation du sommet sur le climat, Cop-21 prévu en décembre prochain à Paris. Le Congo et la France entretiennent de longue date, d’excellentes relations bilatérales dans des domaines multiples et stratégiques, marquées par une vieille tradition d’amitié et de fraternité. Les deux chefs d’état s’en sont réjouis et en ont conclu « que la coopération entre leurs deux pays se portait bien et avait un bel avenir », ainsi que l’a déclaré le président congolais à sa sortie d’audience. François Hollande et Denis Sassou N’Guesso ont évoqué en particulier la paix en Afrique centrale, notamment au Centrafrique, au Cameroun et au Tchad. Dans ces deux derniers pays les actions terroristes menées par la secte islamique Boko Haram se sont multipliées ces derniers temps et appellent à une réaction déterminante des états. La France considère, à juste titre que Denis Sassou Nguesso est sur ce plan un partenaire privilégié, au vu des efforts qu’il a entrepris dans la pacification de son pays, mais également de ses voisins d’Afrique centrale. Il est médiateur dans diverses crises que connaissent notamment la République centrafricaine et la République démocratique du Congo (RDC). Durant son séjour de travail à Paris, le président congolais  s’est également  entretenu avec le Premier ministre français, Manuel Valls,  de même qu’avec le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius.

Maureen Kaufman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s