Le président Sassou met face à leurs responsabilités ceux qui mènent une campagne contre le dialogue national…

Ils sont désormais face à un choix cornélien...

Ils sont désormais face à un choix cornélien…

Une rallonge a été accordée. Autant dire une halte imprévue.  Il s’agit de donner l’occasion à ceux qui se perdent en conjectures de rejoindre la République.

Le dialogue a donc été repoussé du 15 au 17 juillet 2015. Après cette mesure présidentielle qui fixe la nouvelle date du  dialogue, les Congolais ont  là, une bonne occasion de voir qui est pour son malheur, et qui veut son bonheur.  Le ministère de l’Intérieur s’active, mais il tiendra conformément au calendrier fixé par le chef de l’Etat, compte de la date de clôture de la liste des participants. Suivant le décret abrogeant la date initialement prévue, l’on continue d’enregistrer les participants. Il est donc clair que les inscriptions qui devaient normalement s’arrêter  pour compter du 10 juillet  se poursuivent.

On leur donne leur chance à ceux qui  se perdent en conjectures,  font tout un ramdam pour rien, de venir dire haut leurs attentes. Toutes choses qui donnent largement le temps pour le règlement des réclamations qui ne manquent pas d’intervenir  et de susciter souvent des  doutes. Les personnes ayant qualité et un intérêt pour la république sont donc priées de se faire enregistrer.

Le dialogue, on ne le dira pas assez, aura lieu du 13 au 15 juillet 2015 à. Sibiti, chef-lieu de la région de la Lekoumou. Parce que c’est elle qui a eu l’honneur d’abriter les festivités de l’an 54 de notre indépendance. Un choix de raison.

Finit le suspense ! À quelques jours d’intervalles, la tenue du dialogue a connu, par la seule volonté du président de la République, dans un souci de voir tout le monde y participer, un ajournement inespéré.   De quoi  lever les doutes et balayer les insinuations, les supputations et les allégations entretenues autour de cet événement majeur de l’histoire de notre pays

C’est pourquoi, tous ceux qui, depuis plusieurs semaines, menaient une campagne insidieuse  contre le dialogue savent désormais à quoi s’en tenir : celui-ci aura bel et bien lieu. Une chance a même été donnée à   ceux qui hésitent d’y être. L’envie du président de la République de voir participer à ce grand rendez-vous, les Congolais de tous bords, n’est plus à démontrer. Le peuple congolais qui nous  observe, saura distinguer  ceux qui se la jouent « perso », de ceux qui se donnent à fond pour la République.

Toukasse Valence

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s