Sassou est entouré de gens qui ne lui disent  pas la vérité. De simples béni-oui-oui…

Les vérités, même lorsqu'elles ne semblent pas bonnes à entendre, doivent être dites chez le Président...Or beaucoup, autour de lui, se contente d'acquiescer…

Les vérités, même lorsqu’elles ne semblent pas bonnes à entendre, doivent être dites chez le Président…Or beaucoup, autour de lui, se contente d’acquiescer…

Se taire lorsque que l’on connaît la vérité, c’est évidemment laisser courir un danger, mettre en péril la vie de ses concitoyens. Beaucoup ont toujours regretté de n’avoir jamais agi. Ou prévenu ! On pourrait tout aussi bien appeler cela, mentir par omission. Il n’est pas légitime de mentir. Puisque la vérité est un devoir. Même si certaines personnes pensent parfois que « toute vérité n’est pas bonne à dire ». Le fait  est que nous au « Club Sassou 2016 », nous avons un devoir envers celui que nous soutenons, celui de dire la vérité, de critiquer les couacs du système,  et tout ce qui cloche, pour l’amener à mieux avancer. Mais nous ne devons surtout dire que ce qui est vrai. Des vérités comme celle concernant le devenir d’une nation, la conduite des dossiers sensibles comme ceux qui visent à obtenir un consensus, des gâchis comme Sibiti, et des projections sur ce qui peut arriver au pays, nous ne devons pas les taire.

En agissant ainsi, nous faisons, non seulement preuve de bonne foi, mais d’amour pour  celui que l’on aime, pour les autres. Pour l’intérêt commun. L’homme de bonne foi dit ce qu’il pense être vrai (à tort ou à raison). Et doit penser vrai, ce qu’il dit.

Au « Club Sassou 2016 », depuis deux ans déjà, nous nous sommes fait le devoir d’accompagner le président Denis Sassou-Nguesso. Cela nous oblige  à rester lucides, à avoir toujours de la sincérité, vis-à-vis du président de la République et vis-à-vis du Congo. Si nous voulons que le Congo à venir soit véritablement meilleur. Nous l’aidons donc à mieux s’orienter. Cette mission nous oblige surtout à bannir le mensonge, l’hypocrisie et l’irresponsabilité. Comme certains qui, lorsque des questions hautement importantes sont débattues, ne donnent jamais leurs avis, mais s’empressent, une fois les réunions terminées à tout balancer, comme si le président de la République ne discute jamais avec ses plus proches collaborateurs.

Nous ne revendiquons pas d’être courageux, tant s’en faut ! Mais nous estimons tout simplement que c’est lâche et irresponsable, que  de  ne pas avertir, lorsqu’il y a risque de danger.

Le silence, pensons-nous, peut avoir des conséquences que l’on aurait peut-être pu éviter. Ne pas écrire une ligne, pour empêcher une erreur, en ce qui nous concerne, c’est « faire semblant d’aimer le Congo. Parce que justement l’aimer, c’est savoir en toutes circonstances rester lucide.  Personne, ne nous, a poussé à porter sous les fonts baptismaux le « Club. Sassou 2016 ». Mais les accompagnateurs ont le rôle d’avertir. On ne s’est pas emporté, on a dit. Dès lors, ceux qui nous font des procès d’intention, ou qui nous profèrent des menaces, ne nous font pas peur. Même au prix de nos vies, nous nous ferons toujours le devoir de dire la vérité.   La société congolaise de  demain  exige de la morale et de la hauteur de vue. Se taire, quand on voit, quand on sait, est un  danger, est une monstruosité. Une lâcheté !

Les Congolais attendent de ceux qui entourent l’homme qu’ils ont élu, qu’ils lui disent la vérité, même lorsqu’elle ne semble pas bonne à entendre.  Pour un think tank, la vérité doit être une valeur, sinon, on se plante. Et le pays tout entier avec.

Il nous semble qu’en cette période très sensible pour le Congo, certaines personnes autour du président de la République ne se contentent que d’acquiescer.  Il faut dire, donner son avis. Même si en dernier ressort, le chef lui-même reste seul juge. Il faut dénoncer tout ce qui est susceptible de porter atteinte aux idéaux que nous portons, à ce rêve d’un nouveau Congo.

Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s