La force publique congolaise devra défendre le prestige de l’uniforme, en refusant qu’on l’utilise à des fins personnelles…

Soldats, ne faites pas la guerre à votre peuple, il ne fait que défendre la constitution...

Soldats, ne faites pas la guerre à votre peuple, il ne fait que défendre la constitution…

 L’armée congolaise a aujourd’hui, la grande chance de ne pas  porter la responsabilité d’un immense chaos qui se prépare. Elle doit se souvenir de l’article  171 de la constitution du 20 janvier 2002, que Sassou, lui-même nous, a donné,  lequel stipule : «  la force publique (police, gendarmerie et forces armées congolaises) est apolitique Elle est soumise aux lois et aux règlements de la République. Elle est instituée dans l’intérêt général. Nul ne doit l’utiliser à des fins personnelles. La force publique est subordonnée à l’autorité civile. Elle n’agit que dans le cadre des lois et règlements. Les conditions de sa mise en œuvre sont fixées par la loi.»

La constitution du 20 janvier 2002 est claire, le 12 août 2015, peu importe ! ou tout au moins le jour où le président de la République annoncera son intention de convoquer un référendum en vue d’un changement de constitution, si le peuple aujourd’hui majoritairement contre ce hold-up descend dans les rues pour reprendre son pouvoir, la force publique doit  refuser la besogne de tirer sur le peuple. Car la force publique, apolitique, aura en face d’elle dans cette situation tendue, deux camps : celui du président de la République qui ne veut pas respecter les lois de la république ; et celui du peuple souverain qui tient au respect de la constitution.

Cette occasion est une chance pour notre brave armée de prouver  son caractère républicain. Ce sera son grand rendez-vous face à l’histoire. Elle ne devra pas faire la guerre à son peuple, pacifiste et non armé.

Messieurs les hommes en treillis, valeureux officiers ! Ne vous engagez pas dans un bras de fer avec le peuple que vous êtes censés défendre. La guerre contre son peuple, on ne la gagne jamais.  Les seules balles du peuple, ce sont les pancartes, les « youyous »,  et les piques. Qui siffleront aux oreilles des politiciens qui s’entêtent et prennent le Congo pour leur « propriété privée ».

Soldats du peuple ! Soyez prêts à défendre votre peuple, et non à le combattre. N’endossez pas un bain de sang. Les hommes d’État, les vrais, respectent leur peuple et les lois de leur république. Ils savent partir sans mettre en péril la vie de toute une nation. Le seul crime du peuple congolais, lorsqu’il descendra dans les rues, sera de revendiquer le respect de la constitution. Le prestige de l’uniforme,  ne l’oubliez jamais, c’est la protection des citoyens.

Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s