Avec les « disparus » du CADD, le régime Sassou opte pour la terreur…

À mesure que 2016 s’approche, que Sassou se rend compte que son tour de force est difficile jouables, parce que des hommes se dressent sur son chemin. Pour éviter un hold up, le président panique. Ils se sont lancés dans des enlèvements minutieusement préparés. Les membres du CADD ont été littéralement enlevés. Dans les commissariats, aucune trace de procès-verbaux. Il n’y a pas de jugements. Pas plus qu’on ne connait les lieux de leur détention. Des méthodes staliniennes. Le Congo vit dans un régime de terreur.

A la manœuvre les hommes de Ndenguet. Et leur unité de terreur et de panique. Nous ne parle pas de policiers hors de contrôle, mais d’un véritable escadron de la mort, appliquant simplement des consignes donnés par la hiérarchie. Pour simplement empêcher quelques personnalités bien en vue, de continuer à s’opposer au coup d’état qui se prépare.

Michèle Sylvère Délévoye

IL LES FAIT ENLEVER LITTERALEMENT...

IL LES FAIT ENLEVER LITTERALEMENT…

ZUA 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s