Le référendum que Sassou, Ayessa, Mboulou et Ngolo s’apprêtent à nous servir, n’est qu’une entourloupe, ne laissons pas faire…!

Le référendum qu'ils vantent tant, n'est qu'une entourloupe...

Le référendum qu’ils vantent tant, n’est qu’une entourloupe…

Je ne comprends pas que le président Sassou et sa bande « d’intrigants » ne comprennent pas, qu’il est des moments dans la vie, d’un homme ou d’un peuple où, l’on se doit de comprendre les signes du temps. Et où  les hommes sages se doivent de révéler d’eux-mêmes leurs plus belles qualités. Celles qui sont à même  de préserver la paix et la stabilité de leur pays, et de jeunes générations.

Le. Congo n’est pas un pays de gérontes, il est  composé majoritairement de jeunes, qui aujourd’hui sont appelés à donner une nouvelle impulsion au pays. Sassou a eu sa chance, 32 ans à la tête du pays.  Il doit être modeste, s’incliner et accepter le verdict de la loi que lui-même nous a donné.  Ce d’autant que la « Nouvelle République », dont ils nous bassinent depuis les oreilles, n’est qu’un bluff.

Ce que les N’guesso doivent comprendre, c’est qu’à l’annonce de la « terrible » nouvelle de l’organisation d’un référendum ou tout au moins de la saisine de la cour constitutionnelle, les Congolais ne laisseront pas faire. Pour ce que cela représente pour eux : un affront et une hypothèque de l’avenir. Sassou et sa clique de béni-oui-oui doivent savoir  que les Congolais veulent ne veulent pas d’un changement de constitution. Il y a encore quelque temps, au « club Sassou 2016 », nous voulions d’un changement de constitution, d’une nouvelle candidature de Sassou.

Mais à mesure que la tribu, et les enfants ont commencé à prendre les devants sur  ce projet, l’on a tout compris de ce bluff d’une « nouvelle république ». Elle n’est pas possible avec. Sassou.  Le clan d’Oyo ne vise qu’à s’en mettre plein de côté, à « désosser » le Congo. Et mettre sur le dos des générations à venir  des dettes qu’elles ne seront jamais en mesure de rembourser.

Comment peut-on, sérieusement, être aussi « borné » et porté  par une folie qui risque d’être meurtrière? Vouloir organiser un référendum, alors que l’opinion publique, est divisée. Alors que force reste toujours à la loi. Et même, s’entêter à organiser un référendum sur la base d’un corps électoral tellement décrié, est une entourloupe, à laquelle, tous les démocrates doivent dénoncer.  Mais bon sang jusqu’où Sassou veut-il aller dans  son enivrement du pouvoir ?

Tout le monde a compris qu’il veut changer la constitution pour lui et sa famille, et non pour le peuple. Il refuse de saisir les sorties de scènes, les bonnes qu’on lui propose. On dirait que le Congo lui appartient, à lui seul. Ce qui laisse pantois, c’est sa propension à vouloir rester en dépit des règles qu’il a lui-même fixées. Le peuple congolais vigilant se dressera contre la menace qu’il nous sert. Son obstination le perdra.

Toukasse Valence

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s