COMME DAVID SIMPSON QUI MIT FIN AU REGNE DE MOBUTU, STEPHANIE SULLIVAN OBTIENDRA LE DEPART DE SASSOU…

Comme à l’époque David H Simpson,alors ambassadeur des Etats Unis au Zaïre le fit avec le maréchal Mobutu, aujourd’hui madame Stéphanie Sanders Sullivan actuel ambassadeur des USA,à Brazzaville à travaille son « objectif « : Dénis Sassou Nguesso pour qu’il quitte le pouvoir et permette l’alternance au Congo.
Avec beaucoup de méthode,de discrétion et de volonté.
En effet lorsqu’ils sont nommés les diplomates américains ou français sont à l’affût. Ils ont toujours l’art d’être au courant de tout. Ils côtoient tout le monde de la fine crème du pays au citoyen lambda.Ainsi ils connaissent tout du pays.Et de celui qui le dirige.Ses habitudes, sa force,ses faiblesses. Des prétendants à la succession aux irréductibles du pouvoir. De officiers que l’on peut facilement approcher aux plus inaccessibles. Ce travail, généralement est tellement mené avec dextérité qu’il est facile de déboulonner un « mythe » comme Sassou.
En douceur l’on aborde les potentiels mines d’infos. Un petit déjeuner, un dîner, des entretiens réguliers. On brouille les pistes pour mieux cerner la « cible » et mener le sabotage.
Et bien souvent l’on se fait aider par les premiers conseillers des ambassades.
En son temps David H.Simpson a fait pareil avec le président Mobutu.On évite l’affront pour ne pas être démasqué mais l’on agit.
Alors qu’ils rendaient une visite amicale au couple présidentiel zaïrois dans sa ferme de Guluma à Gbadolite, madame Simpson avait mis un pagne. Et comme une vieille amie, elle aida madame Mobutu à décortiquer des arachides.Au point que le maréchal en fit flatté. Seulement comme le racontera Honoré Gbanda »deux semaines plus tard, un diplomate africain rapporte les propos que Simpson fit à des collègues : »Mobutu est réellement le mal du Zaïre. S’il ne change pas,c’est lui qui partira, car nous avons besoin de ce pays qui est riche et stratégique ».
Les méthodes sont les mêmes.Il y a tout juste quelques mois, madame Sullivan accompagnait le commandant de la marine américaine qui remit officiellement au président Sassou une épée de la marine. Évidemment Sassou en fit flatté. Alors qu’il venait tout juste de braver sur le sol américain même lors du sommet afrique-Usa, le président OBAMA.
Madame Sullivan, ancienne engagée volontaire de la paix en RDC est bien au fait de ce qui se trame au Congo. Elle sait tout des purges et des traqués, elle qui par le couramment lingala. Elle qui menace ouvertement Sassou des mises en garde de Barack Obama s’il s’obstine dans la voie de la présidence à vie. Aujourd’hui pour les USA c’est ni référendum, ni 3eme mandat. Ni même une doublure.
Ce qui sur, c’est l’évidence des retournements de veste des caciques du pouvoir.Civils comme militaires. De la même manière que l’ambassadeur Simpson avec Mobutu.
Le moment venu,l’on indiquera à Sassou d’éviter l’humiliation et une triste fin. L’Amérique veut jouer de prévention au Congo. On sans ignorer la présence du commandement américain en Afrique (AFRICOM). Lequel n’hésitera

La femme qui obtiendra le départ de Sassou. ..

La femme qui obtiendra le départ de Sassou. ..

pas à intervenir si Sassou s’obstine à rester au pouvoir.
Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s