Si le général Yves Motandeau était vivant ?

Le général de division Yves Motandeau avait les couilles solides.  Malheureusement, cet officier originaire de la région de la Likouala, est mort très tôt.  Comme Un certain François Xavier Katali. Un révolutionnaire de la trempe du « Ché ».

Les langues s’étaient déliées. Le Général Motando Yves  est mort d’un  empoisonnement, le 11 janvier 2011. A l’hôpital militaire Pierre Mobembo à Brazzaville.  Après qu’il ait été demis de ses fonctions de Chef d’état major des armées. On aura beau hurlé un AVC, que nenni ! Dans La Likouala, on s’est fait à l’idée d’un empoisonnement.  Ce d’autant plus que le général Motandeau dérangeait. Comme aussi le colonel François Xavier Katali.

Au moment où le Congo s’apprête à faire face à son destin et à lutter contre la folie d’un pouvoir à vie, dans La Likouala  le souvenir de ce militaire  resurgit dans les mémoires.

Maureen KaufmanMotando-mongo 1

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s