Révélations : Un proche de Sassou balance«Modeste Boukadia n’a pas pris un vol pour l’enfer. Il a un deal avec le président »…

Arrêtez de pleurer sur le sort de Modeste Boukadia. La première impression est d’autant plus décisive et renforcée par un fait incontestable (l’arrestation) au pied de l’avion qu’elle a embrouillé nos cerveaux à tous. On s’interesse plus à l’idée d’un départ au casse-cou,  qu’à ce qui pourrait l’infirmer. Mais la vérité dans cette affaire est tout autre. Qu’on ne le pense. Modeste Boukadia ne s’est pas pris un vol pour l’enfer. Il va bientôt tomber dans le « lit » de Sassou. Pour colmater les brèches laissées par Guy Brice Parfait Kolelas. Et devenir le futur allié du tyran dans le Pool.En contre-partie d’un poste de premier ministre.BOUK
Etre opposant c’est un état d’esprit. Il reclame un esprit saint. Ce que Modeste Boukadia n’est pas, et n’a pas. Le président Denis Sassou Nguesso a tellement enragé de ses échecs à ramener à lui Guy Brice Parfait Kolelas qu’il s’est souvenu de « l’illuminé » Modeste Boukadia. Qui lui avait adressé à l’époque de la « guerre » du pool une lettre pour lui proposer d’être son premier ministre et « l’homme qui lui permettra de s’assurer le soutien de la région la plus insoumise du Congo Brazzaville, le Pool. A l’époque, il n’avait pas tenu compte de la proposition de celui qu’il considérait comme un « saltimbanque ». Mais le temps a passé. Et Sassou qui s’apprête à se faire élire à la Pyrrhus président à vie a grand besoin d’un « bouche-trou » dans le bourbier « kongo-Lari ». Et Boukadia semble être l’homme dont-il a besoin. Avec ses menaces de création de la république du Sud Congo il a réussi à convaincre le dictateur. Qui lui a envoyé, il y a quelques temps ses émissaires.
Modeste Boukadia est sur le point de trahir ses idéaux. La République du Sud-Congo n’a jamais été qu’une menace. Et une simple illusion. Pour faire trembler Sassou. Et aboutir au rêve d’une vie : Premier ministre de la République.
Un proche du président de la République. Un des râres qui le voit tous les jours, affirme  » le président va tout faire pour avoir Boukadia comme allié. La première étape est franchie.Il sera amnistié après l’investiture du nouveau président. De même que le colonel Marcel Tsourou. »
Le même ajoute  » certain d’être élu, le chef voudrait éteindre l’étincelle dans le Pool et dans les Plateaux. Et isolé une fois pour toute, Parfait Kolelas et André Okombi Salissa ».
En réalité, Modeste Boukadia le président du cercle des démocrates et des républicains du Congo (CDRC), autoproclammé autorité politique de l’état du Sud Congo, n’est pas un crack. Il est juste sur le point de concrétiser un « deal » conclu avec le tyran.
Toukasse Valence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s