La panique chez les Sassou déboule en une curée contre le général Jean Marie Michel Mokoko…

Ils sont groggy depuis que le général Mokoko est entré dans la course à la présidence du Congo. Alors que la ferveur monte, voilà les suppôts du « diable » qui  déboulent avec une vidéo montée de toute pièce pour assommer « l’avenir ». Et empoissonner l’atmosphère. Mauvais jeu! Mokoko  fausse les calcule d’un dictateur qui se croyait en terrain conquis.
Vérités sur la psychose qui s’est emparée du clan Sassou…

 Comme il fallait s’y attendre, la curée contre J3M a commencé. La paranoïa gagne chaque jour un peu plus le pouvoir de Brazzaville. Au point qu’ils nous sortent des pythons de dix mètres sur le « candidat du peuple congolais ». Une vidéo dont les images,  rien que sur le plan du cadrage révèle l’intention de nuire au soldat du peuple circule sur la toile. Et accuse le général J3M qui fait très peur à Sassou, d’avoir il y a quelques années planifié la déstabilisation du régime autocrate.  Aussi grotesque, amusant  et invraisemblable que puisse paraître ce canular, les auteurs s’accusent eux-mêmes. En ayant attendu trop longtemps pour sortir des bois. Jean Marie Michel Mokoko évidemment pour sauver sa patrie des risques d’un péril, a lui-même dit qu’il se rangerait du côté du peuple, en cas d’insurrection. Il l’a dit de vive voix. Il ne s’est pas caché. Il n’y est surtout pas allé  du dos de la cuillère.  Des « moulins à plumes » au service du tyran s’y sont mis.  Et pensent tout  de go, que cette cabale pourrait  avoir d’effet sur la ferveur que suscite le général Mokoko, mais c’est peine perdue ! La révolution est en marche.

Ils ont attendu le jour où le général Mokoko annonce sa candidature à l’élection présidentielle pour  le prendre pour cible. Avec leur vidéo grotesque et honteuse, ils confirment simplement la psychose qui  les animent. Face à un général décidé à libérer son pays.  Les Sassou croyaient la réélection du dictateur  acquise. Ils  sont tombés des nues de voir surgir   le libérateur du peuple congolais.  Et depuis beaucoup d’entre eux ont quasiment perdu le sommeil. J3M hante leur nuit.

 Jean Marie Michel Mokoko a pris ses responsabilités d’officier général. Le bon réflexe. Mais surtout le bon choix.  Il fallait bien qu’un militaire républicain donne le change aux « vautours ».  Désormais, l’armée congolaise est en pleine agitation. Beaucoup d’officiers commencent à retrouver leur lucidité. Et s’apprêtent à assurer dans ce tournant décisif du Congo, le rôle habituellement révolu à la grande muette, celui de la protection du peuple.

This only the beginning…

Toukasse Valence

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s