DEFAISONS SASSOU, IL PORTE MALHEUR !

Chers tous, nous nous étions mis en retrait pendant un moment pour observer, mais la situation du pays, va de mal en pis, la comédie du pouvoir de Sassou ne peut plus être tolérée. Il en a coûté à de braves Patriotes d’être au bagne. Désormais, tout est en place, nous les connaissons tous: les personnages du « drame », leurs soutiens et les traîtres.
Trop de gens sont en prison, si rien n’est fait, d’autres compatriotes iront grossir les rangs des « prisonniers de Sassou ». Ne lui laissons plus l’entière liberté sur notre avenir. Sassou et sa coterie tribale n’ont jamais offert, n’offrent pas et n’offriront jamais de perspectives générales aux Congolais. Il est temps de le « debrancher ». Il ne se rend pas compte du décalage et des angoisses que lui, ses enfants, ses neveux, ses nombreux cousins et ses obligés font subir au pays. Les habitudes n’ont guère changé, ce sont toujours les mêmes pratiques, les mêmes maladresses et les mêmes erreurs qu’ils reproduisent. A souhait ! Sassou a dans l’esprit de réduire au silence tous ceux qui s’opposent avec courage et dignité à ses folies. Mokoko n’est coupable que d’avoir été porté par le peuple et d’avoir été le véritable vainqueur de l’élection présidentielle. Il n’est surtout coupable que d’avoir refusé de cautionner le hold-up de Sassou. Car en fait, les faits supposés d’atteinte à la sûreté de l’État qu’on lui reproche, il les avait avoué au président de la République. Lequel, à l’époque avait préféré passer l’éponge,laver le linge sale en famille et nommer Mokoko conseiller à la Présidence. Comme si la justice au Congo se rend en son nom. Dès lors, Sassou s’est rendu complice de Mokoko. Il devrait dans le cadre de cette affaire, être convoqué pour expliquer, pourquoi, il n’a pas saisit la justice dès qu’il reçu les aveux du Général Jean Marie Michel Mokoko ?
L’affaire Mokoko n’est qu’une affaire de personnes. Mokoko est un prisonnier politique. Bien de gens sont e prison dans le cadre d’une chasse aux sorcières. C’est lamentable, lâche et petit.
Okombi Salissa est en prison pour avoir osé s’opposer au changement de la constitution et pour avoir cru en ses chances face au dictateur. Sassou n’a jamais accepté qu’il l’ait lâché prématurément.
Paulin Makaya paye sa constance et son courage dans la lutte pour l’alternance.
Marcel Tsourou est passé de vie à trépas, parce qu’il a toujours refusé de porter le chapeau dans une affaire où les coupables sont connues.
Norbert Dabira est incarcéré pour avoir compris la gravité de la situation et pour avoir cherché désespérément la meilleure opportunité de redonner sa liberté au peuple.Malgré son estime et sa reconnaissance pour Sassou. Nous devons lui être indulgents. Car,il a compris que le tyran ne mérite pas d’être à la tête du Congo.
Les intimidations, les engins de guerre achetés avec l’argent du contribuable ne doivent en aucun cas, nous assommer. Les étudiants qui n’ont fait que réclamer leurs droits, ont semble-t-il, dérangé, l’appétit gai et vorace du pouvoir.
C’est pourquoi, nous vous prions de faire circuler autour de vous, l’appel au soulèvement, pour chasser du pouvoir ce tyran qui exaspère tout le peuple congolais, qui rabroue tout le monde et qui fait vivre le martyre à de dignes fils de la Nation. Le 10 mars 2018, tous dans les rues de Brazzaville, de Pointe-Noire, de Dolisie, de Nkayi, d’Owando, de Makoua, de Djambala, de Lekana, de Kinkalà, de Mossaka, de Ouesso, d’Impfondo, de Ndongou, d’Epena. Ne nous laissons plus faire.
IBARA ONANGA TIBURCEdenis-sassou-nguesso5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s