Pierre NGOLO : « la désignation de Kiki peut mettre en danger la stabilité du Congo. »

ngoloLe PCT, le parti au pouvoir au Congo-Brazzaville est miné par les querelles de boutique et les conflits de personnes que par l’intérêt général. La désignation prochaine du nouveau secrétaire générale du parti, et probable candidat du parti à la présidentielle de 2021, risque d’être suicidaire. Dans une conversation avec un haut cadre de la présidence congolaise, le président du sénat, Pierre Ngolo, a fait part de ses craintes quant à la fuite en avant de Denis Christel Sassou Nguesso. Il explique que « la lisibilité d’un successeur est tout a fait concevable », mais il pense que «le choix de « Kiki », comme successeur de son père, peut mettre en danger la stabilité du pays.
Pierre Ngolo, ne désapprouve pas le choix du président Sassou parce qu’il est le numéro deux du régime, et donc de surcroît, « l’homme au cas où ? », c’est-à-dire le principal bénéficiaire d’une éventuelle succession, selon la constitution, brochée en 2016. Pierre Ngolo n’est pas un homme pressé. Il fait juste part de ses inquiétudes, il met en avant les exigences de paix. Il est soucieux de l’intérêt national. Il estime aussi que le président devrait laisser le bureau politique du PCT désigner son successeur. Pierre Ngolo exprime simplement un sentiment général, « Kiki » est l’avatar de son père.
Serge Lignanga

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s